UBAUnion royale belge des amateurs-émetteurs a.s.b.l.

slideshow 1

Photo: Couloir

ON4UB, station nationale de l'UBA

Le ministre des PTT signe le registre des visiteurs de la station ON4UB ON4UB à l'expo 1958
Le ministre des PTT signe le registre des visiteurs de la station ON4UB à EXPO 1958   ON4UB à l'expo 1958. ON4KE, Lucien Vercruyssen opère la station. ON4VY, René Vannmuysen, et ON4DF, André Driesens observent la manoeuvre

Expo 58

En 1958 eut lieu l'Exposition universelle de Bruxelles. Le conseil d'administration de l'UBA envisagea la possibilité d'y installer une station radioamateur.
 
René Vanmuysen (ex-ON4VY), secrétaire général de l'UBA, obtint de Mr L. Ros (ex-ON5LR), Conseiller Général de la RTT et responsable du palais Telexpo, la promesse de pouvoir disposer d'un petit pavillon à côté de Telexpo.
 
En outre, il obtint de la firme DCME deux émetteurs VHF 1131 L, des surplus militaires. Un de ces appareils fut transformé en émetteur décamétrique par un groupe d'amateurs anversois, comprenant notamment Louis Van Acker (ex-ON4IT), Walter Nonnemans (ON4NW), ON4WB ainsi que les ONL 147 et 168. En outre, la station reçut en prêt deux récepteurs AR88, un Geloso G209, un émetteur G210 de la même marque et un transceiver 60 watts fourni par ON4JN.
 
L'installation du stand se fit sous la conduite de J. Plasschaert (ON4KW) et de R. Eropain (ex-ON4QZ). René Vanmuysen (ON4VY) obtint la licence avec l'indicatif de club ON4UB et se chargea de l'administration de la station pendant toute la durée de l'exposition.
 
Le 11 mai 1958, ON4UB, station nationale de l'UBA, émit pour la première fois. Pendant la durée de l'Expo 58, la station réalisa 3.142 QSO's sur 6 bandes avec 88 pays, dans 6 continents. ON4UB reçut 12.500 visiteurs et 100 nouveaux membres furent inscrits à l'UBA. Le livre d'or d’ON4UB à l'Expo 58 est précieusement conservé.
 
Devant le succès de la station nationale de l'UBA pendant l'Expo 58, il était tentant de créer un shack national permanent. L'idée de ce shack, la recherche d’un lieu approprié pour l'installer, les démarches auprès des personnalités pressenties, l'exécution du projet, nous les devons a la ténacité de René Vanmuysen (ex-ON4VY), a l'époque administrateur et secrétaire général de l'UBA.

ON4UB à Kraainem

Avant la guerre, une des stations locales les plus écoutées de la région bruxelloise était Radio Schaerbeek. Cette station émettait depuis un bâtiment situé 65 avenue Leenaerts à Kraainem. Il se trouvait au faite d'une colline, à quelques kilomètres du centre de la capitale. Après la guerre, les stations locales indépendantes n'étaient plus autorisées et le bâtiment restait inoccupé. Il appartenait à Monsieur Mestdag (ex-2BRX, puis ex-ON4CH), membre du Réseau Belge en 1926.

L'UBA reçut l'autorisation d'installer son shack national dans le bâtiment en question. L'installation eut lieu en 1959. L'émetteur de 300 watts de l'Expo 58 fut monté dans la grande salle d'émission, directement sous la descente d'antenne. D'autres émetteurs furent construits par des membres de l'UBA, tant pour les communications décamétriques que pour la VHF. Pour la réception il y eut entre autres un Geloso G 209-R.

L'antenne principale était une Lévy multibande, mais il y avait également une antenne en V inversée pour les communications avec l'Antarctique. La prise de terre était constituée de lames de cuivre de grande largeur s'enfonçant profondément dans le sol, puis s'éparpillant en étoile sur une distance de 50 m autour du point central. Pour la VHF, une beam orientable de 2x5 éléments avait été montée sur un pylône.

La station est entrée en service le premier mars 1959. Dans le courant du mois d'avril, une réception fut organisée à l'occasion de son ouverture en présence des instances gouvernementales et de la presse.

Les premiers responsables de la station nationale furent :
 
  • René Vanmuysen (ON4VY) administrateur responsable
  • Charles Henrard (ON4XA) shack manager
  • André Driesens (ex-ON4DF) technique
  • Paul Hénin (ex-ON4PH) technique
  • Jean De Dapper (ex-ON4JG) technique
  • Jean De Jonghe (ON4NK) rédaction des programmes hebdomadaires
  • Maurice Vandegaer (ex-ON4QQ) administration
  • Gustave Ghysen (ex-ON4NI) administration
     
Parmi les principales activités de la station citons :

  • la diffusion des nouvelles de trafic, avec la collaboration du "Traffic Bureau" de la section VHF; les nouvelles transmises jusqu'au samedi soir étaient diffusées le dimanche matin dans la bande des 80 mètres
  • un cours de morse le dimanche a 11.00h
  • l'étude de différents types d'antennes ainsi que l'essai des émetteurs et des récepteurs des membres sur les antennes d'ON4UB
  • liaison avec l'Antarctique.
  • La station était ouverte le samedi de 14.00 h à 19.00 h et le dimanche et les jours fériés de 9.30 h à 21.00 h. Elle était à la disposition de toutes les sections de l'UBA.

Cette merveilleuse station a malheureusement dû être abandonnée en 1962 en raison de l'expropriation du bâtiment pour le passage du ring de Bruxelles.

Le réseau d'urgence

Entre temps René, ON4VY, a engagé des discussions qui vont conduire à la convention UBA - Croix-Rouge en vue de la création d'un réseau d'urgence. En Mars 1962, la station principale du réseau d'urgence de la Croix-Rouge, ON4XA, a été installée dans les locaux de la Croix-Rouge situés chaussée de Vleurgat, à une centaine de mètres à peine du bâtiment de l'INR, à l'angle de la Place Flagey et de la chaussée de Vleurgat.

ON4UB à Bruxelles

C'est encore, René qui a trouvé un nouvel emplacement pour ON4UB, dans le shack de ON4XA à la Croix-Rouge. ON4UB y restera pendant plus de 41 ans, jusqu'en janvier 2004.

Depuis près d'un demi-siècle ON4UB a consacré, quasiment chaque semaine, des émissions sur une fréquence déterminée. L'émission hebdomadaire d'information de ON4UB était traditionnellement consacrée à toutes sortes de communications en provenance de l'UBA, de la RTT, puis de l'IBPT, de l'IARU, des commissions de l'UBA, et de l'actualité du monde radioamateur, avec une attention spéciale pour l'actualité sections. Cette dernière la devons principalement à Fernand, ON4ZA, qui s'est investi corps et âme pour ON4UB ces dernières décennies. Jusqu'en 1990 ON4UB était la source d'information de référence pour l'UBA. Ce concept a duré près de 50 ans.

Le bâtiment ON4UB à Kraainem en 1960 L'émetteur de l'UBA à Kraainem
Le bâtiment ON4UB à Kraainem en 1960 L'émetteur de l'UBA à Kraainem
   
L'émetteur de l'UBA à Kraainem ON6YL au micro de ON4UB (2001)
L'émetteur de l'UBA à Kraainem
ON6YL au micro de ON4UB (2001)

L'information toujours plus rapide

Au cours de ces dix dernières années, un nouveau support d'information nous est apparu, ce support, Internet, nous permet de diffuser l'information de manière très rapide. Au début du 21e siècle, 98% des radioamateurs disposaient d'un ordinateur et plus de 95% étaient connectés à l'Internet. L'UBA a son propre site web depuis 2001. Ce site est devenu très populaire bien au-delà de nos frontières. Depuis lors, le site de l'UBA est devenu la source d'information la plus rapide.
 
En cette ère de changement toujours plus rapide, il a fallu adapter le concept d'ON4UB. Jusqu'à la dernière diffusion en 2003, l'émission a été conçue de manière classique. Depuis le début, il y avait un émetteur à Bruxelles. Le rôle de rédacteur en chef, qui est totalement indépendant des autres moyens d'informations de l'UBA, a été assuré ces dernières années par notre infatigable ami Fernand, ON4ZA.  Il y avait également une personne affectée à la lecture des messages qui venaient chaque dimanche à Bruxelles pour lire les bulletins d'information en français et en néerlandais.

Déménagement imposé

Soudain, en janvier 2004, après le départ de la partie néerlandophone de la Croix-Rouge pour Malines, l'UBA a appris que, c'était au tour de la partie francophone de quitter la chaussée de Vleurgat et ce à court terme ! Cela a mis fin de manière un peu forcé à 41 années d'ON4UB dans les locaux de la chaussée de Vleurgat.

ON4UB "nouveau style"

En fin de compte ON4UB n'a été silencieuse que quelques semaines et le 22 Janvier 2004, la première émission d'ON4UB "nouveau style" était émise. En quoi consiste ce nouveau style, qui a-t-il de changé ?

Techniquement, il ya eu quelques changements. Bruxelles, bien que quasiment située au centre de la Belgique, posait des problèmes de réception en particulier sur les bandes HF, et ceci en raison de l'important niveau d'interférence causé par la ville. Depuis longtemps, il était question de "délocaliser" ON4UB. Il a rapidement été décidé qu'ON4UB ne devrait plus couvrir l'ensemble du territoire à partir d'un lieu unique situé à Bruxelles. Après une période de transition de plus d'un an, les émissions de ON4UB sur la bande de 70cm proviennent de 4 sites, qui couvrent quasiment l'ensemble du pays, il s'agit des sites de Ronse, Lille (Campine), Bruxelles et Retinne (Liège). Après une période de transition, les émissions sur la bande de 80m sont transmises depuis le site Retinne. ON4UB "nieuwe stijl"
  Première diffusion en 80m d'ON4UB nouveau style (8 février 2004) à partir du QTH de ON4UN

La spécificité de tout cela, c'est qu'il n'y a personne sur aucun des sites. Tout se passe automatiquement et à distance, par l'intermédiaire de liens Internet (opérationnel  d'abord à Retinne et mis en œuvre pour les autres sites fin 2005).
 
L'UBA dispose de trois canaux d'information : CQ-QSO, ON4UB et le site de l'UBA. Le site web est le moyen de diffusion le plus rapide. Donc, pour ON4UB, la vitesse de diffusion n'est pas prédominante. Nous voulons garder le programme, tout d'abord parce que c'est de la radio et  que nous sommes des radioamateurs. Ensuite, parce que l'UBA veut accomplir quelque chose techniquement avec ses émissions. L'UBA veut que sa station nationale ON4UB soit un symbole de l'UBA et un lien entre les membres de tous les coins du pays.

La rédaction «nouveau style»

La rédaction "ON4UB nouveau style" est maintenant tout à fait différente.  Alors que la vocation d'origine d'ON4UB était la diffusion de messages, cette fonction a été reprise par d'autres canaux beaucoup plus rapides, d'abord en "packet" radio en depuis une décennie par  le biais de l'Internet. Le contenu des émissions d'ON4UB a donc changé, tout comme le contenu de notre magazine CQ-QSO.
 
Depuis le début 2004, toute information d'actualité est diffusée en  première instance par le biais du site Internet.  Les "news" (Flash) sont mises à jour quotidiennement, les nouvelles sont donc toujours fraiches. Mais, l'actualité reste, et si, ON4UB ou le site UBA peuvent être utilisés, les sujets de la section "actualité" sont en grande partie les mêmes. Seuls les moyens de diffusion sont différents, les accents peuvent également être différents.  Lors de chaque émission d'ON4UB, en plus de l'actualité, une partie de l'émission est consacrée à un autre sujet.  Le sujet peut être éducatif, historique ou technique, ou même une combinaison de ces éléments.
 
La rédaction de l'émission de ON4UB dans son nouveau concept est effectuée par le rédacteur de la page FLASH site de l'UBA (ON4UN depuis Janvier 2004). En effet, cela ne sert à rien d'avoir trois rédacteurs pour nos trois médias, le site, CQ-QSO et ON4UB diffusent les mêmes "nouvelles".  Seule la partie centrale de la diffusion d'ON4UB demandé à tous les collaborateurs bénévoles d'apporter leur contribution.

Ecoutez les émissions ON4UB a partir de notre site web UBA

Depuis janvier 2004 vous pouvez réécouter un nombre d'émissions a partir du site web UBA. Cliquez ici pour écouter les émissions.